Bien-être au travail : idées d'actions et mise en place

Le concept de bien-être fait partie intégrante de l’environnement de travail recherché par les entreprises actuelles. Ce sentiment global de satisfaction, de contentement et d’épanouissement est de manière générale crucial au développement personnel des individus, et d’autant plus dans le domaine du travail.

Considéré par 81% des salariés français comme un enjeu prioritaire (Ifop 2020), le sentiment de bien-être au travail fournit une motivation à l’individu dans son activité ; il agit comme un moteur quotidien à la bonne réalisation de ses fonctions.

Le bien-être est un cercle vertueux dans la mesure où il se réalise à travers de nombreux facteurs comme la santé physique et mentale, la réalisation économique et sociale, l’ajustement avec soi-même et les autres, etc. Mais aussi compte tenu des effets positifs qui en découlent sur l’environnement de travail global, la qualité des tâches réalisées ou encore les collaborateurs directs de l’individu. 

Le bien-être au travail est aujourd’hui le facteur clé d’une bonne réalisation professionnelle, d’une meilleure productivité et surtout d’une fidélité à l’entreprise.

La définition du bien-être au travail

Le bien-être au travail renvoie à un sentiment global de satisfaction, de bonne santé et de réalisation. Il est le fruit de plusieurs facteurs. Le niveau de bien-être (mesuré de manière individuelle et de manière globale au sein d’une entreprise) a des conséquences sur les perceptions et comportements au travail mais aussi sur la vie personnelle des individus.

Améliorer le bien-être au travail permet un équilibre entre vie privée et vie professionnelle, qui est capital dans la bonne réalisation de la carrière. C’est un objectif fondamental pour la majorité des entreprises disposant d’une vision à long terme de la gestion des carrières. Des évènements comme le safety day ou la journée du personnel permettent de mettre en place des ateliers afin d’améliorer la qualité de vie au travail. 

L’importance du bien-être au travail est un concept de management récent. Longtemps délaissé pour la gestion par la hiérarchie et par la rémunération, c’est un concept aujourd’hui reconnu par les sciences de gestion comme fortement corrélé à l’amélioration de la productivité et à la fidélité des salariés.

Bien-être entreprise , qui s'en charge ?

Le bien-être au travail est un sentiment global lié à plusieurs facteurs ; il est le résultat du travail de plusieurs individus. Le bien-être au travail est le résultat d’un environnement professionnel stable, serein, évolutif, ainsi que d’une situation personnelle propice à l’épanouissement.

Il revient tout d’abord à la direction, ou au management, de mettre en place un processus d’évaluation du niveau de bien-être dans l’entreprise. Analyser les perceptions des collaborateurs vis-à-vis de l’environnement (pressions possibles, sentiment de non-considération, etc.), des objectifs à atteindre (trop élevés ou trop faibles), de l’ambiance de travail (manque de coalition, conflits, absence de positionnement hiérarchique, etc.), de la condition physique et émotionnelle, ou encore des perspectives d’évolution.

Évaluer le bien-être au sein de son entreprise permet de connaître les points à améliorer et ainsi les actions à mettre en place. Le processus d’évaluation permet aussi de rendre compte de la situation et d’observer les changements avant et après la mise en place des actions de correction.

 L’analyse du bien-être en entreprise peut se faire à l’aide du question “SATIN” (outil mis en place par l’INRS, en libre-service sur internet) ou bien par une démarche d’intervention bien-être, autrement dit par la conduite d’entretien (individuels et de groupes) au sein de l’entreprise.

 Une fois l’évaluation faite et les points d’amélioration connus, il convient de mettre en place une stratégie adaptée. Pour ce faire, une stratégie complète traitant chaque point reste le plus efficace. Malgré tout, une stratégie partielle concentrée sur un ou deux points sera efficace et permettra d’améliorer le sentiment de bien-être des employés.

Mise en place d’une démarche bien être, qui est concerné ?

  •  Les gestionnaires ou employés de ressources humaines seront responsables de la coordination et de l’organisation des actions, tandis que la personne responsable mise en place directe de l’action dépendra de sa teneur.
  • Les ressources humaines et les gestionnaires seront responsables des mesures d’adaptation de l’environnement de travail, des objectifs, des relations interpersonnelles, de l’évolution des carrières, autrement dit de toute mesure interne à l’entreprise.
  • Tandis que des intervenants externes pourront mettre en place des mesures d’amélioration du bien-être liées à la condition physique et émotionnelle des collaborateurs, que ce soit de manière ponctuelle ou plus régulière.

Bien-être au travail : idées et pratique à mettre en place

En dehors des pratiques de gestion internes d’amélioration du bien-être au travail : gestion individuelle des carrières, systèmes de reconnaissance, gestion des conflits, politiques flexibles de travail, etc. il existe de nombreuses idées pour améliorer le bien-être au travail.

1. Ateliers bien-être

Nombre de nos clients ont pris la décision de mettre en place des ateliers favorisant le bien-être de leurs équipes, ils en sont aujourd’hui satisfaits et certains ont même convenu de la mise en place d’ateliers bien-être en entreprise permettant le renforcement du sentiment de coalition, l’amélioration de la motivation et de la productivité, et la diminution de l’absentéisme et des risques d’accident du travail. Ils peuvent être mis en place en journée ou lors de soirée d’entreprise.

2. Team-Buildings

La mise en place d’actions favorisant le team-building est intéressante pour créer un environnement de collaboration propice au bien-être des employés. Cela se traduit par l’amélioration de la motivation, de l’échange de connaissances et de compétences et de la fluidité d’organisation entre les activités.

3. Santé physique et développement personnel

Les activités d’amélioration de la santé physique et mentale sont favorables au bien-être personnel des individus. Tandis que les activités d’introspection et de compréhension de soi permettent une meilleure visualisation des objectifs et projets à moyen-long terme, condition nécessaire pour un positionnement adapté en entreprise.

3 exemples d’actions d’entreprises pour le bien-être au travail

1. LDLC

En janvier 2021, LDLC décide de passer à la semaine de 4 jours. Les collaborateurs sont donc passés en 32h réparties sur 4 jours dans la semaine.

L’entreprise a dû procéder à des recrutements supplémentaires pour compenser la perte d’heures travaillées, et a vu sa rentabilité légèrement réduite.

Cependant, cela a eu un impact très positif car la société est passée de 497 millions de chiffre d’affaires en 2020 à 730 millions en 2022.

2. NIKE

Nike possède un programme « Nike Wellness » qui aide à promouvoir un mode de vie sain et actif.

Pour cela, Nike déploie des cours de yoga et de sport, des salles de sport à destination des équipes et des séances d’entrainement.

Ils déploient également des questionnaires QVT pour mieux appréhender les enjeux rencontrés par les équipes, et pour adapter les dispositifs déployés.

3. Airbnb

Airbnb offre la possibilité aux collaborateurs de travailler d’où ils veulent, mais également d’avoir des moments de solidarité avec des évènements hors site. Ils accordent aussi un congé annuel de 2000 dollars pour que chaque collaborateur puisse voyager.

Application de bien-être au travail : un nouveau dispositif QVT pour engager les équipes  

Les applications QVT permettent de challenger les collaborateurs lors d’évènements comme la Semaine de la QVT, Octobre Rose, Noël ou encore Dry January. Il existe des challenges intra et inter-entreprise.

L’objectif est de gagner des points en équipe pour débloquer des dons pour une association. Pour cela, les équipes doivent réaliser de l’activité physique ou des actions éco-responsables, réaliser des défis photo, vidéo et quiz de sensibilisation.

Les avantages d’un challenge QVT

  • Développer la cohésion
  • Améliorer le bien être et développer des habitudes saines
  • Sensibiliser les collaborateurs sur des sujets importants
  • Développer la marque employeur et attirer de nouveaux talents
  • Engager les équipes hors du siège ou sur des sites excentrés, de manière équitable
  • Toucher les collaborateurs en télétravail ou chez les clients

Développer le bien-être en entreprise par l’amélioration des conditions de travail

Des conditions de travail propices au bien-être des employés sont la clé d’une bonne productivité, croissance et épanouissement du facteur travail de l’entreprise. La QVT (qualité de vie au travail) est un outil puissant et aujourd’hui indispensable du management en entreprise.

Recommandée par le Ministère de la santé Français, la Qualité de Vie au Travail est une démarche proactive visant à améliorer d’une part les conditions de travail des employés, et d’autre part la performance de l’entreprise. 

La QVT passe tout d’abord par des conditions de travail qualitatives : poste de travail adapté, confort, salles de pause, accessibilité….Mais aussi par un environnement global

La prévention des risques psychosociaux au coeur du bien-être au travail

La prévention des risques psychosociaux est aujourd’hui un enjeu majeur de l’entreprise moderne.

Le stress, l’épuisement professionnel et les conflits impactent négativement la santé mentale et la productivité des travailleurs.

Pour palier à cela, de nombreuses entreprises opèrent à des changements organisationnels, de management, ou encore mettent en place des ateliers et formations autour du stress et de la gestion de conflits.

Les journées sécurité sont une très bonne occasion de sensibiliser et de faire monter en compétence les collaborateurs sur ce sujet.

Les étapes d’une mise en place d’une politique de prévention des risques psychosociaux (RPS) :

  1. Etude des facteurs de stress et de l’environnement de travail
  2. Analyse des conditions de travail, des postes et des relations interpersonnelles
  3. Questionnaire QVT pour identifier les facteurs de stress

Les avantages d’une réduction des RPS au travail

  •       Amélioration du bien-être au travai
  •       Réduction des arrêts de travail et de l’absentéisme
  •       Diminution du turnover
  •       Développement de la productivité et de l’engagement des collaborateurs

Les dispositifs pour réduire les RPS :

  • Formations et sensibilisations : Autour de la gestion du stress, de la communication, gestion de conflits, prévention du burnout, équilibre de vie personnelle-professionnelle
  • Aménagement du travail : Modification de l’organisation du travail, horaires flexibles, semaine de 4 jours, flexibilité liée au télétravail etc.
  • Lien social : Groupes de soutien, mentorat, team building et activités d’équipe.
  • Management bienveillant : Formation des managers sur la communication non violente, les stratégies de management bienveillant et l’écoute des équipes.

La prévention des troubles musculosquelettiques ( TMS)

Les TMS représentent 87% des maladies professionnelles reconnues. Les salariés ayant
des postes physiques (industrie, logistique…) comme non physiques (postes assis) sont concernés.

En effet, la répétition de gestes, le port de charges et le maintien du corps en position statique prolongée favorisent les risques de TMS.

Pour lutter contre les TMS, il est possible de faire appel à des ergonomes pour des ateliers
autour de la posture, des échauffements et étirements au travail ou encore faire des aménagements de poste.

Pour favoriser le bien être en entreprise, il est possible de mettre en place des actions concrètes, notamment sous la forme d’ateliers.

Chez Teamupp nous proposons plus de 40 ateliers bien être en entreprise ; cette liste n’est pas exhaustive et est en perpétuel développement avec les nouveautés du marché et les recommandations scientifiques. 

Nous recommandons particulièrement trois ateliers adaptés à tout type d’entreprise, d’emploi et de budget : 

Top 5 des idées d’ateliers bien être en entreprise :

étirements-en-entreprise

1. Le massage Amma assis

Le massage assis est adapté à tous les publics et toutes les conditions est le favori de nos clients. Il se déroule sur des créneaux de 20 minutes,

Il produit un bénéfice instantané pour le public cible en soulageant le stress, en réduisant les tensions musculaires et en prévenant les troubles musculosquelettiques. La relaxation générée par le massage assis développe la productivité et la créativité et améliore la condition physique (réduction des contractions musculaires). Des ateliers réguliers sont fortement bénéfiques au bien-être des collaborateurs.

2. La sophrologie

Cet atelier donne les clés de la méthode de relaxation par la sophrologie, une méthode de gestion du stress et des émotions qui vient booster la créativité, la réflexion et la productivité. C’est aussi un outil de développement personnel, notamment par l’apprentissage et la mise en pratique d’exercices de visualisation.

3. Le sport en entreprise

Les séances sont adaptables afin d’être accessibles à toutes les populations et tous les besoins. 9 activités sportives différentes sont proposées par nos intervenants pour correspondre à vos attentes. Plutôt yoga ou plutôt cardio-boxing, nos coachs spécialisés s’adaptent à vos envies.

Les séances de sport ont prouvé leur efficacité dans l’amélioration physique et de la posture et donc dans la diminution des troubles musculosquelettiques, accidents du travail et arrêts maladie. Le sport régulier est aussi bénéfique sur la santé mentale, notamment par l’amélioration de la concentration, la diminution du risque de dépression, mais aussi sur la cohésion d’équipe.

4. Atelier nutrition

Généralement sur une heure, l’atelier nutrition permet d’améliorer son alimentation quotidienne. Au programme, conseils, idées de repas, décryptage des étiquettes et bien d’autre.

Cet atelier peut s’accompagner d’un atelier sommeil pour compléter les connaissances santé  des équipes.

5. Atelier gestion du stress

70% des collaborateurs signalent une augmentation du stress au travail au cours des 10 dernières années. L’atelier gestion du stress a pour objectif de mieux le comprendre et l’appréhender.

Il s’axe sur des exercices pratiques de respiration et de visualisation pour réduire son stress au quotidien en quelques minutes.

Bien-être au travail : chiffres et statistiques

Du côté des salariés, le bien-être au travail est fondamental puisqu’il représenterait un enjeu prioritaire pour les entreprises d’après 81% d’entre eux. Plus précisément, 67% des salariés souhaiteraient que leur entreprise mette en place des actions ou structures leur permettant de faire de l’exercice (YouGov, 2016), 77% déclarent le sport comme facteur remotivant (Ipsos), et 80% le proclament comme moteur de coalition et de bonnes relations dans les équipes. 19% des arrêts de travail étant dû à un burn out (Statista, 2019), il devient important de comprendre les perceptions des salariés et d’adapter les environnements de travail.

Côté entreprise, les effets du bien-être au travail ne sont pas négligeables. On estime à 31% l’augmentation de la productivité et à 55% de la créativité des employés suite à la mise en place d’une politique bien-être, ainsi qu’une division par 2 des salariés malades (MIT, 2018). La même étude démontre six fois moins d’absentéisme et neuf fois plus de fidélité de la part des employés suite à une telle politique.

Bien-être au travail, ce qu’il faut retenir

Pour résumer, le bien-être des employés au travail est crucial à leur productivité, leur développement professionnel et leur fidélité ; et ainsi donc à la réussite de l’entreprise sur le long terme.

Le bien-être est un concept complexe et divers issu de nombreux facteurs. Son niveau dépend d’une part de la gestion du personnel qui doit être flexible et adaptée, ainsi que de l’état d’esprit de l’individu, de sa perception de l’environnement et de son état physique. Ces derniers points propres à l’individu sont facilement influençables et améliorables par la mise en place de diverses actions, à l’instar de séances de massage, de sophrologie, de sport, etc.